Femme de légende : Coco Chanel

coco_chanel_book_cover

 

 

Quand nous pensons à l’histoire de France, nous pensons à un vieux professeur vêtu d’une veste en tweet et accoutumé d’une paire de lunettes de vue extra-grossissante. Si les cartes poussiéreuses ne nous ont pas fait rêvées, certaines périodes historiques quant à elles, valent le détour.

 

Trop souvent mises sur le banc de touche, des femmes se sont battues pour défendre notre cause. Des femmes qui risquaient de tout perdre jusqu’à leur vie, et qui pourtant, ont tout donné pour que nous puissions être acceptées à notre juste valeur. Françaises mais pas que, elles ont participé pleinement à la création de notre monde actuel.

 

Elles ont vu grand, elles ont vu juste et elles y ont cru.

 

Chaque mois, Jolie Mademoiselle racontera l’histoire d’une femme de légende. Nous commencerons par celle qui nous fait toujours rêver -du moins porter son nom sur notre sac à main nous fait rêver- . Mais qui est-elle vraiment? Bien plus que « deux « C » entrelacés », Coco Chanel ou plutôt Gabrielle Chanel  n’a pas conçu sa marque en deux temps trois mouvements. C’est une bataille qu’elle a menée pour habiller les femmes du monde.

Tout commence avec la création du très célèbre parfum n°5. Coco Chanel cherche un parfum de femme qui a une odeur de femme, qui ne se concentre pas sur une fleur mais sur plusieurs (ce qui était une grande première à l’époque!). Ce parfum, la femme devait le porter là où elle souhaitait être embrassée : le coup, les poignets, les coudes…

Si elle a profité des hommes pour monter son entreprise, Coco Chanel a eu une histoire d’amour avec une femme. Méfiante elle a cependant toujours attendu de trouver l’homme parfait. En vain.

Les premiers patrons conçus par Coco pendant la Première Guerre Mondiale servirent à inspirer les uniformes des infirmières et pendant des années, les femmes pouvaient acheter les patrons de Gabrielle afin de concevoir elles-mêmes leurs toilettes.

Enfin c’est notre chère Coco qui changea la donne sur les robes noires. Autrefois portée uniquement pour le deuil, elle démontra que le noir : c’est chic, c’est classe et c’est joyeux tant que c’est une femme heureuse que le porte.

 


chanel2

 

Partager cet article sur :