De l’invisibilité à l’inclusion : les enfants handicapés

handicap 2

« Quand vous considérez le handicap avant l’enfant, ce n’est pas seulement mauvais pour l’enfant, mais cela prive la société de tout ce que l’enfant a à offrir« , dit Anthony Lake, Directeur général de l’UNICEF

Cette déclaration, faite dans le rapport de l’UNICEF : La Situation des enfants dans le monde : les enfants handicapés, résume bien l’édition de 2013 et son appel à l’action en ce qui concerne le soutien aux enfants handicapés. Chaque année, l’UNICEF, un organisme voué à aider les enfants dans les pays en développement, publie un rapport traitant d’un sujet clé concernant la situation des enfants dans le monde. Les derniers rapports ont porté sur des sujets tels que les enfants qui grandissent dans des environnements urbains, les droits des enfants, l’égalité et la santé du nouveau-né. L’édition 2013 est quant à elle, consacrée à la question des enfants handicapés : elle aborde les barrières sociales rencontrées par ces enfant, et plus important encore, comment les sociétés du monde entier peuvent apporter des solutions et un réel soutien afin d’inclure ces enfants et leur permettre de s’épanouir.

Le rapport de 2013 contient une analyse des différentes cultures du monde, et les actions qu’elles mettent en place, face à la situation des enfants handicapés. Il apparaît que selon la société, les tendances à l’exclusion sont multiples et bien souvent, les enfants handicapés sont négligés, abandonnés et victimes de discrimination. Bref, toute une panoplie de formes d’exclusion qui les empêchent de vivre une vie à laquelle ils ont pourtant le droit…

handicap

Toutefois, le rapport vient également à la conclusion que l’inclusion des enfants handicapés est possible, et a été couronnée avec succès dans de nombreux pays. Si vous lisez le rapport de l’UNICEF, vous découvrirez un certain nombre d’exemples où les enfants handicapés sont effectivement pris en charge par le pays en développement. Cette prise en charge est faite à la fois par les politiques sociales mais aussi par un niveau de « prise de conscience » de la part de la population. Par exemple, l’école de l’espoir à Bamako, au Mali, offre un enseignement aux enfants ayant une déficience auditive. Cette école a d’abord été rejetée par la société malienne, mais après plusieurs années de service elle est acceptée et la discrimination envers les enfants déficients auditifs a diminué. Ce n’est là qu’un exemple de la façon dont une communauté peut prendre des mesures pour intégrer et aider les enfants handicapés.

La conclusion finale est simple : des évolutions réalisables sont tout à fait possibles en vue d’améliorer les conditions de vie des enfants handicapés. Mais ces évolutions passent nécessairement par une sensibilisation de la population par les gouvernements et les professionnels de santé. Ces derniers ont le rôle de renforcer leur intégration dans la société. Le rapport de l’UNICEF termine par un plan d’action, avec l’objectif d’améliorer sans cesse les conditions de vie des enfants handicapés et de leurs familles.

Des organisations telles que l’UNICEF, conduisent des actions fondamentales car en plus de déterminer d’où viennent les problèmes, ils tentent d’apporter des pistes de solutions. L’édition 2013 sur la Situation des enfants dans le monde nous apporte un regard approfondi sur la vie des enfants handicapés dans le monde entier, ainsi que des outils pour leur permettre de passer de l’invisibilité à l’inclusion.

Image 1  via Image 2  via

Partager cet article sur :