Restez motivé pendant votre recherche d’emploi! #2

image emploi presentation 2

image via darlingmagazine instagram

5. Préparez votre projet

Il se peut que financièrement vous soyez contraint de trouver immédiatement un emploi, peut importe lequel. Dans ce cas il faut trouver ce travail même s’il n’est pas épanouissant pour vous. L’important est surtout de ne pas perdre de vue la recherche d’un travail qui vous motive. Ne vous reposez pas sur vos lauriers parce que ce travail non souhaité risque vite de vous déprimer.

Si vous souhaitez une toute nouvelle carrière professionnelle, préparez avec soins votre projet. C’est une démarche au départ très fastidieuse et délicate à mettre en place. Rapprochez-vous des professionnels compétents (CCIE, travailleur sociaux, centres de formation pour adulte,…), étudiez les possibilités et recherchez les aides auxquelles vous avez droit en tant que chômeur.

6. A ce soir !

Lorsque l’on reste chez soi, qu’on a plus de raison de se lever tôt, de se préparer etc, on perd le fil de notre motivation. L’avenir appartient à ce qui se lève tôt, c’est pareil pour vous!

Si vous faites la grasse matinée, que vous restez en pyjama toute la journée et que vous tournez en rond alors sortez de chez vous ! Fixez vous une heure matinale et un lieu quotidien : 9h tous les matins au café. Vérifiez juste qu’il y a un accès wifi. Fixez des rendez-vous et remplissez votre agenda (item 2 -3 -4). Souvenez vous que rencontrez de nouvelles personnes est indispensable ! C’est ce qui peut vous permettre de passer d’une recherche d’emploi sans enthousiasme à la création d’un véritable projet professionnel qui vous passionne !

art recherche emploi

7. Presse, Web, Radio, Télévision

Pensez à vous mettre à jour de l’actualité quotidienne, surtout en ce qui concerne votre secteur d’activité. Quand on ne travaille plus (ou qu’on ne travaille pas encore pour les jeunes diplômés en recherche d’emploi), on ne bénéficie plus de ce qu’on appelle la « veille » (veille juridique, veille politique, veille médicale, sociale…), c’est à dire que nos données et nos connaissances ne sont plus mises à jour. Puisque plus personne ne vous apporte ces connaissances qui étaient bien souvent apportées de façon informelles lors de la pause café entre collègues du matin, par vos enseignants qui se chargeaient eux même de ce travail ou par votre ex-boss ou ex-collègue qui vous transférait toujours la dernière « une » du journal. C’est maintenant à vous de faire votre veille, de scruter la dernières news, les dernières réformes ou lois.

Connectez vous, restez positif, intéressez-vous et prenez cette période douloureuse de votre vie comme un nouveau souffle.

Pensez à vous faire suivre par des professionnels de l’aide à la recherche d’emploi ou à la création d’entreprise et lancez-vous des objectifs de carrière.

Gardez vos proches à vos côtés et laissez de côté votre culpabilité, votre honte et déshonneur.

Partager cet article sur :